5G : quelles opportunités pour le commerce de détail ?

 

 

Depuis quelques années, on entend beaucoup parler des avantages de la téléphonie mobile de cinquième génération, dont les vitesses de chargement seront jusqu’à 100 fois plus rapides que la génération précédente. Alors que la 5G devrait prendre son envol rapidement en 2020, quelles opportunités cela pourrait amener dans le monde du commerce en détail ?

 Réalité virtuelle et réalité augmentée

La réalité virtuelle et la réalité augmentée sont déjà utilisées dans le commerce de détail. Ces technologies peuvent permettre de voir à quoi ressemblerait certains accessoires de mode sur notre silhouette, un nouveau meuble dans notre salon ou encore une nouvelle couleur de vernie à ongle sur nos doigts.

Des conversations en temps réel

Dans certaines grandes surfaces, il peut parfois être difficile de discuter avec un conseiller à propos des caractéristiques techniques d’un produit. Les kiosques automatisés peuvent alors s’avérer utiles mais connaissent des limites, en plus de générer des échanges plutôt impersonnels.

Avec son délai de latence extrêmement faible, la 5G pourrait favoriser les échanges en temps réel avec un conseiller à distance. Question de rentabilité, ce conseiller pourrait partager son temps entre différents points de vente physiques. La 5G pourra aussi favoriser la fluidité des échanges avec des assistants virtuels.

L’inventaire intelligent

La 5G aura aussi des bénéfices pour la gestion des inventaires. Elle permettra notamment d’automatiser l’approvisionnement grâce à des systèmes intelligents comme les smart shelves.

Elle contribuera au suivi des inventaires grâce aux tags RFID. Dans les deux cas, ces suivis demandent de nombreux échanges de données qui ne peuvent se faire sans un réseau ultra-performant.

La donnée au service d’une expérience plus personnalisée

La 5G amènera des échanges plus rapides et fluides de données, qui elles, permettront un processus d’achat plus personnalisable. Dans une salle d’essayage, un miroir intelligent pourrait reconnaître le code du vêtement qu’un acheteur est en train d’essayer et lui proposer des offres personnalisées sur des produits complémentaires.

À l’entrée d’un magasin, la reconnaissance faciale pourrait permettre de faire le lien entre le client qui vient d’entrer en boutique et un produit pour lequel celui-ci a démontré un intérêt particulier sur le site Web de la marque.

Un conseiller pourrait alors amener ce produit au client (un vélo par exemple), pour que celui-ci puisse faire un essai. Tout au long de l’expérience d’achat, des données seraient transférées et emmagasinées en temps réel afin de rendre celle-ci plus fluide et personnalisée.

Le besoin au-delà de la technologie

La montée du commerce en ligne a amené les marques à repenser l’expérience offerte dans les lieux de vente physiques. Les nouvelles technologies sont un vecteur important de cette transformation. La 5G, combinée avec l’intelligence artificielle ou encore la reconnaissance faciale, offre une foule d’opportunités.

Ces nouvelles possibilités doivent toutefois avoir une réelle valeur ajoutée pour les consommateurs, sans quoi toute tentative de transformation sera un échec. À titre d’exemple, l’échange de données en temps réel a beau permettre la personnalisation de l’expérience d’achat, il doit amener un bénéfice considérable pour le client, sans quoi celui-ci refusera de fournir de l’information personnelle.

On continuera à assister à beaucoup d’essais et erreurs dans la transformation du commerce de détail. Plusieurs technologies sont maintenant disponibles afin de rehausser l’expérience, mais le réel défi est de les exploiter de la bonne façon afin que tous y voient un réel bénéfice.

Source ISARTA 

CONTACT 

37 Cours Georges Clemenceau

33000 BORDEAUX  

48 Rue Croix des Petits Champs, 

75001 PARIS 

MENTIONS LÉGALES